Accueil > eLife, internet, réflexion > Convergence Web sémantique, Web temps réel, Web social, Economie virtuelle, Facebook s’y essaye, mais que pourrait’on espérer…

Convergence Web sémantique, Web temps réel, Web social, Economie virtuelle, Facebook s’y essaye, mais que pourrait’on espérer…

open-graph-de-facebook-tous-les-chemins-menent-a-fFacebook, un (petit|grand) pas pour l’(h|H)omme …. ?

Pour l’instant nous sommes tous familié avec le Web, ce réseau liant des pages internet entre elles.
Facebook en tant que plus grand réseau sociale mondial vient de jeter un pavé dans la marre en permettant à chacun de se lier avec des données en dehors de son réseau (Films, Musique, Article de blog, Centre d’intérêt, produit de consommation, etc…) et les faire partager à ses propres réseaux “d’amis”.

C’est là une évolution importante, car ça marque le début d’un web of data enrichit par tout internaute (utilisant facebook).

Mais en fait cela va bien au delà de la simple évolution, puisque facebook à déjà tant d’informations sur nous, ce qui permet de donner un contexte riche (age, centre d’intérêt, amis, localisation, évènements, expériences passé, etc…) au lien créé. et c’est ce mélange de Web Social et de Web of Data qui permet de créer le Web sémantique qui est en fait un entrelacement de Web Of Data contextualisé.

Et finalement là où il n’existait qu’un Web commun à tous, est en train de se créer une superposition de Web propre à chacun, s’entrecroisant par les réseaux sociaux que sont nos amis, nos communautés, nos centres d’intérêts, bref à tout ce qui nous rattache au monde.
Là ou le Web évolue vite par le nombre toujours plus grand de “webmaster” ou acteur du web, ce Web sémantique évolue à une vitesse peu imaginable du fait que chaque internaute, groupe, ou donnée ciblé construit son propre Web (qui peut être privé ou public).

Un Web à soi pourquoi faire ?

Avoir ses contacts, documents, photos, vidéos, applications, agenda, bookmark, achats, e-mails, messagerie instantanée, etc… accessible et gérable de partout et sur tout support interconnecté comme un téléphone ou un ordinateur.

Imaginer réaliser une action en quelques secondes et laisser “son Web” travailler à sa place et gérer les complexités, comme par exemple : envoyer les photos d’un nouveau né à sa famille, où les grands parents n’ont pas internet, et où “son Web” va devoir va faire appel à une société d’impression et d’expédition par courrier de la photo pour réaliser l’action demandé, ou l’envoyer par e-mail aux personnes n’ayant pas facebook, etc…

Que peut permettre l’entrelacement de ces Webs ?

Si on reprend le précédent exemple d’envoi de photos, typiquement notre Web envois la Photo au Web de chacun des contacts de la famille, et c’est le Web de chacun de ces contacts qui va gérer ses propres règles comme :

  • Est-ce que j’accepte les photos de ma famille ? Oui
  • Je veux recevoir les photos de ma famille par notification SMS
  • Les ajouter à l’album Photos de famille sur facebook

D’une autres manière lorsque je vais rechercher des informations, par exemple sur l’achat d’un vélo de loisir, mon Web va collecter les informations auprès des Webs de chacun de mes amis, les vélos qu’ils ont ou ont eut, leur retour d’expérience, liste d’achat, également auprès de mes groupes comme le groupe “randonné en vélo” dont je fais parti.
Si je souhaite avoir un vélo transportable dans le coffre d’une twingo, et si l’information n’est pas déjà accessible, mon Web pourra essayer de recouper les informations sur des groupes de plus en plus large et travailler à ma place (là ou on peut perdre des heures voire des jours à parcourir des forums, des fiches de spécifications, des avis, etc…)

Un MultiWeb temps réel de signaux d’Offre et de Demande

Un fabricant de vélo demande à son Web de recevoir toutes les informations sur les recherches de vélo ayant des contraintes qui n’ont pu trouvé de réponses, ils achète ces informations anonyme 0.01€, et demande à son Web de les trier par le plus grand nombre de demande, en haut de sa liste apparait “vélo de loisir au dimension de transport 105×50x30″ (chiffre arbitraire mais imaginons qu’il correspond au dimension de coffre de la plus large majorité des citadines), il bosse la nuit sur un prototype, et décide d’envoyer le schéma et les spécifications à 1000 des personnes ayant fait ces recherches en leur demandant leur avis, il paye 0.1€ pour la mise en relation et 1€ par personne donnant sont avis.

Ainsi chaque recherche peut devenir une offre, à laquelle une personne à l’autres bout de la planètes en écoute sur ces “nerfs” va vouloir offrir une réponse.

Un modèle économique où chacun pourra être actif et rémunéré

Sur chaque sommes versé par le fabricant de vélo, tous les maillons de la chaînes touchent une partie de la somme, ainsi faire une recherche peut rapporter de l’argent, donner son avis également, comme renseigner que la twingo à un coffre qui a pour dimension 110×60x40( donnée toujours bidon ;) ).

Car depuis qu’internet existe, ses maillons économique ne cesse de scinder, à une époque un site devait seul concevoir ses produit ou son service, le réaliser, se positionner, se produire, se gérer, se diffuser, etc…
Aujourd’hui les outils et services sont multiples, les métiers nombreux, et il devient quasiment impossible pour une société de couvrir l’ensemble de la chaîne.
D’autres part un nombre croissant de personnes seul acquiert des compétences qui pourrait rendre jaloux bon nombre de société spécialisé dans ces domaines mais connaissant une grande inertie pour s’adapter aux bouleversements d’un monde en constant changement.

Les crises successives montre qu’une chaîne peut se rompre lorsqu’un des maillons cède, c’est pourquoi l’économie à tous ses niveaux même les plus bas doit se présenter sous forme d’arbre pouvant se permettre de perdre une branche.

Influent, chacun sera un arbre de la forêt économique, la consommation devient active, chacun pourra être à la fois diffuseur, concepteur, réalisateur, “relai marketing” car pouvant enrichir et partager avec sa vision, son expérience et son Web, un produit, un service, ou de l’information.

Mais il vaudrait mieux éviter que facebook ne soit seul à pouvoir créer ce type de Web Sémantique, et heureusement ça ne sera pas le cas, puisque le principe est de n’être dépendant de presque rien,  vu que tout les chemins doivent pouvoir mèner à Rome ;)

No TweetBacks yet. (Be the first to Tweet this post)

Fab eLife, internet, réflexion , , , , ,

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks